Accéder au contenu principal

Articles

Histoire de la Poste de Volmunster

  La Poste de Volmunster a également son histoire. A l'origine, le courrier était déposé au château d’Eschviller, c'est pourquoi, la rue qu'empruntait la poste, s'appelle actuellement la rue du Postillon. Le Duc de Lorraine autorise Jean Georges Sprunck à créer un relais postal  le 8 juin 1748 à Altheim à 8 km de Volmunster (Altheim faisait partie de la Lorraine jusqu'en 1781)  ce ne sera que le 18 novembre 1844 qu’un bureau  de distribution  ouvrira à Volmunster. Le premier janvier  1846, il sera transformé en recette postale.  Jusqu’au 1er septembre 1939, la poste sera tenue par Nicolas Schaff, rue de Sigogne, dans sa propre maison. C'est une voiture postale qui lui apportait le courrier qui  transportait éga lement des voya geurs. La voiture postale qui amenait le courrier avant 1940.    En raison de l’évacuation des habitants en 1939, puis de leur expulsion  par les Allemands de 1940 à 1945, lors de l’intégration de la commune avec 17 autres au camp militair
Articles récents

Le Bitcherland est un pays d’histoire

 L’histoire de Bitche et sa région, bien que   ne débutant qu’au douzième siècle, est très riche en événements. C’est en 1172 que les Lorrains érigent   sur le rocher dominant la dépression un château appelé Bytis-Castrum, puis Bitis en 1196. En 1297 : Ferry III, duc de Lorraine, échange la châtellenie de Sarreguemines et d’autres terres contre la seigneurie de Bitche. Cette dernière échoit à Eberhardt, comte de Deux-Ponts. Il agrandit le château et en   fait sa résidence. Au pied du château, deux villages, Kaltenhausen et Rohr, se développent. 1297-1532 : La seigneurie porte le nom de Deux-Ponts-Bitche. Les comtes guerroient   souvent avec leurs voisins. Kaltenhausen est souvent la proie des flammes. Photo Tripavidsor La chapelle a été construite en 1505 par le comte de Rheinhard de Deux-Ponts 1532-1570 : Jacques, comte de Deux-Ponts-Bitche, est à   la tête d’un comté important qui s’étend à l’est, jusqu’à Brumath. Il rénove le château et y organise, pour les seigneurs des alentours,

Parce qu'ils ont déserté l'armée allemande, des Mosellans sont emprisonnés par les Américains en 1945

Quand les Américains ont libéré la Moselle, certains    jeunes gens évadés de l’Armée allemande  doivent se présenter à eux. PJHOTO RL Joseph François Gross de Rohrbach-lès-Bitche en faisait partie. Il nous relate   leur   humiliation dans le livre « Les Fléchards, Malgré-Nous et évadés » grâce à de nombreux témoignages.  Beaucoup de Malgré-Nous mosellans, de retour du Front russe  se  sont cachés lors d’une permission.  Ils ont eu la mauvaise surprise de devenir prisonniers des Américains entre le 1er et le 17 décembre 1944. Ils sortent du camp de la Flèche le 15 mai et ne seront libérés que le 25 mai 1945. Prisoner of War  «Le gradé américain leur disait. : " Si vous avez accepté d’être incorporé, vous n’aviez  pas le droit de déserter! »   Il était inutile de lui expliquer ce qui serait arrivé à nos parents si nous n’avions pas rejoint la caserne allemande. Pour  l’Américain: un soldat ne déserte pas. L’ordre donné aux G.I. était: « Prisoner of War»(Prisonnier de guerre), car

Pourquoi la famille Henius du Bitcherland a émigré en Pologne au 18 ème siècle?

  Piotr Muszyński de Pologne a découvert lors de ses recherches généalogiques qu’il avait des ascendants lorrains. Grâce à Joseph Sprunck,   il a retrouvé   René Henius , originaire de Volmunster, mais domicilié à Reyersviller.   Krzysztof Muszyński,  étudiant, le Louvre en arrière plan  Lucyna, Marta, Krzysztof et Piotr Muszyński, en famille en visite à Paris. Pourquoi des Bitcherlandais ont-ils émigré en Pologne ? La Pologne Il  explique cette émigration à l'exemple de sa famille.  Jusqu’à récemment, la connaissance de mes ancêtres remontait à 1900 et se limitait à des informations rudimentaires.    Depuis un an, je me   suis lancé dans une grande aventure de découverte de mes propres racines familiales. Mon nom de famille Muszyński est relativement populaire en Pologne. En 2024, plus de 15 000 personnes y portent ce nom. Il est facile d'imaginer que la base de données à examiner est énorme... et qu'il faut beaucoup de temps pour la comprendre et la constituer. Cependan