Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2020

Le sentier bucolique du Moulin d'Eschviller

Photo Christian Freyburger




Depuis que l’on peut à nouveau marcherà plus d’un kmà cause de la crise sanitaire,  Marcel Schneider accomplit sa marchede santé journalière de 5 km avec son chien Réglisse en prenant le chemin vers Eschviller. Il est souvent accompagné par d'autres marcheurs.


Photos J.A.S. Pour rejoindre le Moulin d’Eschviller, il descend par le magnifique sentier du ravin de la marmite.



 La cascade de Volmunster



La cascade de la marmite

Pour revenir sur Volmunster par le sentier des moulins, il traverse la forêt du Hohwald, puis longe le parcdes chevaux etdes Highlands Cattle.







Adolphe Yvon, peintre de batailles et portraitiste, né à Eschviller

Adolphe Yvon, peintre de batailles et portraitiste, né à Eschviller
Photos DR Adolphe Yvon, est né le 30 janvier 1817 à Eschviller, annexe de Volmunster (Moselle). Son père Pierre Nicolas était receveur des douanes royales à Eschviller et sa mère était née Anne Marie Josepha Neumayer. Adolphe Yvon fit ses études au Collège royal Bourbon à Paris. il débute à Dreux (Eure et Loire) dans l’administration des eaux et forêts. Nommé en novembre 1938 à Paris. Il aurait démissionné de son poste après avoir été admis à l’Ecole des Beaux Arts. Il fréquente l’atelier Paul Delaroche. Comme son maître, il s’oriente vers la peinture religieuse. D'ailleurs le tableau de L'assomption de la Vierge est exposée à l'église  de Geudersheim en Alsace. Il décroche sa première médaille, puis devient portraitiste. Fait un voyage en Russie en 1846. Son oeuvre maîtresse est la bataille de Koulikowo, peinte en 1850 et achetée par  l’empereur de Russie Nicolas 1er en 1858, qui le nomma membre de l’Académi…