Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2021

Souvenirs de gerre d’une Charentaise

  C’est au cours d’un séjour en 2012 en Charente Maritime que j’ai rencontré Raymonde Marchais, âgée de 91 ans. Ayant toujours l’esprit vif, elle vous parle de cette période de la dernière guerre mondiale avec beaucoup de détails.   Raymonde Marchais lors de l'entretien Lors de la déclaration de guerre, le 3 septembre 1939, elle avait 18 ans, vivait chez ses parents dans le hameau de la Rousselière, annexe de la commune de Vandré (Charente-Maritime). Elle les aidait dans les travaux de la ferme. C’est le moment des réquisitions.           L’armée a pris deux chevaux sur trois. Alors que mon père avait surtout des charrues et autres machines prévues pour deux chevaux, il a acheté une vieille jument et   boeuf à collier et ça marchait cahin-caha. Que voulez-vous, il fallait se résigner et travailler avec les moyens du bord. Ce n’était pas tout, les restrictions ont commencé. Impossible de faire des réserves en épicerie ou en quoi que ce soit. Raymonde était fiancée à George