Accéder au contenu principal

Le circuit historique et paysager de la chapelle Saint-Joseph à Ormervsiller

Le circuit de la chapelle  Saint-Joseph part du moulin d’Eschviller près de Volmunster. Le randonneur, avant de prendre le sentier,  a également la possibilité de visiter le moulin à grains, la scierie et le rucher pédagogique à son retour. S'adresser à l'accueil pour la visite guidée au 03 87 96 76 40.

Photos  Joseph Antoine Sprunck
 
Les randonneurs qui prennent le départ près du verger du Moulin d’Eschviller ont  apprécié  les travaux d'élagage.


Un sentier paysager et historique


Sur ce parcours à travers les champs sur le plateau, 



le randonneur verra



la  borne des Suédois de 1597 et la stèle rappelant le crasch d’un Lancaster. Après avoir traversé Ormersviller,
  


Borne frontière 1826

il rejoint à nouveau    la frontière allemande 



se  dresse  le calvaire de la paix, érigé en 1992 par un Allemand  Joseph Schieber. En revenant sur 

  
Chapelle Saint-Joseph

ses pas, il prend la direction de la chapelle Saint-Joseph où sur les murs du perron  se 


trouvent le mémorial  des combats de 1939-1940 


et celui de l’expulsion de 1940. 


A partir de la table d’orientation, il a un magnifique 
point de vue sur le Bitcherland et  l’Allemagne. 



La Chapelle, dédiée à al Sainte famille a été reconstruite en 1962, avec les pierres de Jaumont.  A côté de la chapelle une belle aire de pique-nique a été aménagée et à 300 m émerge le 



château d’eau binational semi-enterrée qui alimente  l’eau potable les villages français et sarrois. Ce nouveau château d’eau, construit en 2014, comprend deux nouveaux réservoirs semi-enterrés de 450 m3 non loin de la chapelle Saint-Joseph à  Ormersviller.   Les deux réservoirs sont séparés par un local technique, par lequel  grâce à deux portes blindées, on peut accéder aux réservoirs pour les vérifications et l’entretien.  L’ensemble de la restructuration des travaux revient 3,695 M €.  Le projet est subventionné par le conseil général, Interreg et le bassin Rhin-Meuse. Des subventions européennes ont été allouées, vu que c'est une intinterconnexion avec le réseau de Stadwerke Bliestal en Sarre.» 


L'église l'Exaltation de la  Sainte Croix  et la Place de l'église

La croix transparente avec Saint Jean et la Sainte Vierge

Au retour, sentier passe  près de l’église  de l’Exaltation de la Croix dont la belle décoration  intérieure a été réalisée par l’association CADRE  (Carrefour artistique de rencontre) qui regroupe des artistes  du Bitcherland. Sur le chemin du retour une mardelle est située


 à côté du verger Frumholtz, où poussent des quetschiers, des mirabelliers et des pommiers,




puis il passe devant autre stèle des aviateurs.

Le 5 septembre 1943 à 19 h 30, une escadrille de 605 avions dont 299 Lancaster, 195 Halifaxes et 111 Stirling  a été envoyée  pour le plus grand raid de la guerre à Ludwigshafen et à Mannheim. 151 avions avaient  pour  mission de bombarder  Mannheim  où 6 000  Immeubles ont été détruits, 414 personnes y ont trouvé la mort, 3 000 ont été blessées et 80 000 ont été sans abri.  34 avions ont été descendus.John Charles Prichard  du 156 Squadron de la Royale Ari Force en fait partie, il pilote un Landcaster III.  Son avion a été descendu  à Ormersviller (Moselle par un chasseur de nuit allemand piloté par le capitaine Hans Dieter Frank entre Zweibrücken et Pirmasens. C’est sa vingtième mission. Il est accompagné de six hommes d’équipage : le navigateur Torres Ferres, le bombardier Charles Russel Norton, le tireur Harry James Simpson, l’ingénieur de bord Cyril Johnson, le mitrailleur de queue, Dennis Grout, le mitrailleur tourelle milieu et l’opérateur radio George Campbell   qui sera plus tard remplacé par Walter Friend.    Cinq l’ont suivi dans 17 missions.   

Après avoir traversé la forêt, il aboutit sur le 

sentier des moulins 



avec sa belle source à très fort débit (le Walbrunnen), où les Highland Cattle viennent s'abreuver, puis on arrive au 



Moulin d’Eschviller où l'on peut visiter 

 La roue Poncelet avec ses aubes courbées

le moulin à grains avec sa roue hydraulique, 


La scie à haut-fer de 1773 offert par Victor Lejeune. 

Dans les prés de la vallée du Schlossbach paissent souvent des juments de la Jumenterie laitière du domaine de la Voie Lactée  avec leur poulain. 



Par beau temps, on pourra  déguster  sur la terrasse de l'Auberge du Moulin d'Eschviller de bons petits plats ou boire une bonne bière. 

Joseph Antoine Sprunck




Posts les plus consultés de ce blog

Les épreuves subies pendant et après la guerre de 1939-1945 par une famille lorraine

C’est   l’histoire authentique d’une simple famille paysanne du Bitcherland Quand Antoine, habitant d’Ormersviller (Moselle), situé à la frontière sarroise, à 11 km au nord de Bitche,   est mobilisé le 23 août 1939 au 23 ème   SIM à Dieuze (Sud de la Moselle), il ne se doute pas qu’il ne pourra pas exploiter sa ferme d’une quinzaine de hectares pendant sept ans.  Il quitte Ormersviller avec le “Poschtauto” Jost, prend le train à Bitche, puis à Sarreguemines pour Dieuze, où il reviendra fin 1944 avec sa famille après une longue pérégrination.   Il ne retournera avec sa famille   habiter   dans son village natal que le 1er avril 1946. Après avoir déménagé huit fois, il   n’emménagera qu’en 1954 dans sa maison reconstruite. Antoine avec ses deux chevaux dans la cour pavée devant l'écurie. René monte un cheval en 1939. La mobilisation En 1939, Antoine est père de cinq enfants, Yvonne 14 ans, René 13 ans, Marie-Thérèse 10 ans, Valérie 7 ans et Josep

La riche histoire d'Eschviller contée par Auguste Lauer

Auguste Lauer, membre fondateur de la Société d’histoire et d’archéologie de la section de Bitche, a enseigné en 1936 à Eschviller. Très intéressé par l’histoire locale, il a mené comme son collègue Paul Glad à Bousseviller, des recherches historiques sur Eschviller. Avant guerre, Auguste Lauer et son épouse, née Anne Schwartz, enseignaient dans les deux classes à Eschviller, annexe de Volmunster. Nous avons retrouvé un texte écrit en allemand très intéressant qui est une synthèse de nombreux documents connus en 1936. Il nous apprend mieux ce que les habitants d’Eschviller et de la région ont dû subir sous le joug des seigneurs, à cause des guerres et des invasions. Nous l’avons traduit en français pour vous faciliter la lecture. Les textes en italique ont été rajoutés par le traducteur pour une meilleure compréhension. L’histoire d’Eschviller et de sa région proche 1. L ’ âge de pierre Pour l’instant nous ne connaissons pas grand cho

Des Lorrains ont participé à un pèlerinage en Géorgie

Pendant huit jours, une trentaine de pèlerins lorrains ont participé   à un pèlerinage en Géorgie. Il était initié et dirigé par l’abbé François Riehl. Ce fut l’occasion de découvrir ce pays occupé par les Soviétiques de 1921 à 1991. Katia, la guide, nous accueille le samedi matin pour la visite de la capitale Place Saint Georges De  nombreux espaces verts avec des statues en bronze. Dans les églises,  il n'y a que des icônes, mais en ville on rencontre beaucoup de personnages en bronze.  Il est midi, des marionnettes sortent de la tour  Tbilissi est arrosé par la Koura  Les bains turcs   Le bâtiment de la sécurité Sur  un mont dominant la capitale se dresse les relais des communications. On y accède en funiculaire et on peut  prendre un repas dans le restaurant contigu. Sa capitale est Tbilissi, 1,4 millions de habitants.  Elle est connue pour son architecture variée et le labyrinthe de rues pavées de sa vieille vi